Couverture du roman Black PoetessConnais-tu Phillis Wheatley ? Aux Etats-Unis, c’est une icône des droits civiques, au même titre que Rosa Parks ou Martin Luther King.

Phillis vivait au XVIIIe siècle. Arrachée à son Afrique natale à 7 ans, elle fut achetée par une famille de bourgeois à Boston. Dans son malheur, elle eut cependant la chance de recevoir une instruction de la part de ses maîtres, et à 14 ans, alors qu’elle ne parlait pas l’anglais en arrivant en Amérique, elle publia son premier texte dans une revue locale. Dès lors, elle caressa le rêve de devenir poète.

Le problème ? Elle était noire, et à l’époque, on ne croyait pas les Noirs capables de produire de la littérature. On la prit donc pour une usurpatrice et les éditeurs refusèrent de publier ses poèmes. Ils l’accusaient de ne pas en être l’auteur. Elle dut prouver au monde ce qu’elle valait et surtout, qu’elle savait écrire.

Dans la nouvelle Black Poetess, j’ai raconté l’histoire de la courageuse Phillis et de son combat. Mais aussi de sa découverte de l’amour. ❤ Pour obtenir cette lecture gratuite, il suffit de s’abonner à ma newsletter ci-dessous.